Divine Féminin

Orsay en scène

Mardi 9 novembre 2021 à 12h30
Auditorium du Musée d’Orsay
Esplanade Valéry Giscard d’Estaing 75007 Paris
Divine Féminin, drame musical, écrit, réalisé et dirigé par Solrey

Solrey propose à chaque spectacle du Traffic Quintet une approche radicalement nouvelle de la musique de films associée à des projections vidéos touchant à l’abstraction, qu’elle réalise.

Femmes sacrificielles et fatales, de Médée incarnée par Maria Callas à Isabelle Adjani pour Camille Claudel jusqu’à la chute de Marylin Monroe l’éternelle… Solrey offre ici au Traffic Quintet un authentique spectacle musical dans un hommage vibrant à ces héroïnes devenues des mythes de notre histoire universelle.

Les compositeurs emblématiques du 7ème art, Bernard Hermann, Phillip Glass ou Alexandre Desplat y rencontreront l’univers musical de Pascal Dusapin, ainsi que celui de Jacques Monory et Ange Leccia qui porteront tout au long du film une vision habitée de l’éternel féminin…

DIVINE FÉMININ

« Divine Féminin, spectacle prémonitoire d’une histoire féminine à écrire, un titre en hommage aux héroïnes sacrifiées qui ont ouvert la voie de nos consciences d’aujourd’hui. »
— Solrey

Ceci se fermera dans 0 secondes

NOUVELLES VAGUES

« “Nouvelles Vagues”, titre évocateur pour un spectacle qui retrace la liberté et le rêve des années 60 où la musique de films prend son envol et devient un personnage à part entière. Un programme qui ouvre une voix musicale nouvelle et offre une narration loin de l’illustration. »
— Solrey

Ceci se fermera dans 0 secondes

QUAI DE SCÈNES

« “Sous le pont Mirabeau coule la Seine”, ville lumière ayant inspiré le compositeur Alexandre Desplat, amoureux de ses quais et de son histoire musicale. Ses partitions m’ont inspiré cette ballade romantique et poétique au gré de ses ponts. Les revisiter pour ce programme représente aussi la passion que nous partageons ensemble de la musique et du cinéma. »
— Solrey

Ceci se fermera dans 0 secondes

ELDORADO

« En 3e classe Transatlantique, venant d’Istanbul, de Shanghai ou de Naples, en quête de l’Eldorado, ils deviennent chercheurs d’or, cowboys ou gangsters. Elia Kazanzoglou, le fils de l’un d’eux deviendra l’un des plus talentueux metteurs en scène sous son nom américanisé : Kazan. Hollywood est né, de Star Wars aux loosers d’un Eldorado sans pitié, les compositeurs de la Mittel Europa inscriront leurs partitions au Panthéon des chefs-d’oeuvres. »
— Solrey

Ceci se fermera dans 0 secondes